• Les stars soutiennent Nathalie Koah, menacée de boycott par la B.A.S

    Auteur : Marie Claude | 26 novembre 2021 | 1 684 vues

Des menaces à l’endroit de Nathalie Koah circulent sur la toile depuis une journée déjà. Une lettre signée de la brigade anti-sardinards lui demande d’annuler son « meet and great » de Paris. Les stars volent à son secours et la soutiennent.

Les anti-sardinards sont décidés à nuire ce 27 novembre. Le « meet and great » de Nathalie Koah qui va lui permettre de promouvoir son deuxième livre « Renaitre », pourrait bien être boycotté par la BAS. Dans une longue lettre qui circule sur la toile, ils ont sommé la nationale de faire demi-tour et d’aller faire ses choses au pays, pas à Paris, alors que la crise dans le Noso n’est pas terminée. Pour eux, elle n’a jamais compati aux soucis du pays et donc n’a pas le droit de jouer la grande dame épanouie en France.

Des artistes sont alors montés au créneau pour dénoncer cet acharnement. Kareyce Fotso a prôné l’amour via sa page Facebook: « Notre Pays est déjà profondément divisé, et la haine est de plus en plus forte entre les enfants d’une même nation que nous sommes. Nos sœurs Nathalie Koah et Muriel Blanche se battent tous les jours comme la majorité des jeunes de notre pays pour s’en sortir . Vous ne pouvez pas être un frein à leur épanouissement. Pour résoudre les problèmes du Cameroun, il vaut mieux multiplier des actes d’amour à l’adresse de chacun de nos frères et sœurs. Car notre Pays est autant en dérive parce que le mal a supplanté l’amour dans nos cœurs. Nathalie et Murielle sont vos sœurs, et les boycotter ne les rapprochera pas de la cause que vous dites défendre.Bien plus, cet acte construira davantage de haine dans des cœurs qui, peut-être, étaient disposés autrefois à entendre les messages que vous souhaitez faire passer.« . L’artiste a mis en avant les actions de ces jeunes femmes, à l’exemple de Muriel Blanche qui a scolarisé 10 enfants à travers le Cameroun cette année.

Le rappeur Xzafrane aussi a pris la parole, demandant à ces combattants d’un autre genre, de ne pas confondre leur cible: « Ce n’est pas parce qu’on fait un post sur Facebook qu’on est forcément indigné de façon sincère.Ce n’est non plus parce qu’on ne fait pas un post pour condamner un acte qu’on n’est pas touché.Parfois les grandes douleurs sont muettes. Et il faut admettre que chacun a selon son secteur d’activité et ses compétences, sa façon à lui de contribuer au combat pour un Cameroun meilleur.Chers frères, de la BAS ces méthodes barbares ne sont pas dignes du nouveau Cameroun qu’on souhaite tous bâtir. Laissez ces sœurs Muriel Blanche & Nathalie Koah vaquer tranquillement à leurs occupations, il y’a mieux à faire.Évitons de nous tromper d’ennemi, les ennemis du changement on les connais tous, c’est eux qui mettent à mal la paix et la cohésion sociale. Le peuple n’est qu’une victime. » a-t-il écrit sur sa page Facebook.

On peut aussi citer le général Valsero qui a fait une longue vidéo sur le sujet: « Que ce qui nous unit soit toujours plus fort que ce qui nous divise. On n’a pas le droit d’aller agresser d’autres camerounais qui font leurs activités. Le boycott par l’agression ne saurait être accepté. Laisser ces enfants travailler, elles ne sont pas notre cible. Détruire leur business n’aidera en rien la révolution. Le plus important c’est le Cameroun de demain. » peut-on le suivre dire dans son direct.

Les stars qui se sont expriéesr sont donc unanimes, le boycott des activités de nos influenceuses à mbeng n’est pas bon. Ça n’apportera rien dans le combat politique. Reste à savoir si les membres de la BAS vont entendre ces artistes.

Marie Claude


Commentaire