• Stéphane Mbia: en instance de divorce, le footballeur risque la prison ferme

    Auteur : Marie Claude | 19 juillet 2022 | 443 vues

L’ex capitaine de l’équipe de football du Cameroun, Stéphane Mbia, risque la ferme prison en Espagne. Son divorce avec sa femme pourrait ne pas lui être favorable.

L’épouse du footballeur franco-camerounais Stéphane Mbia, a engagé une action en justice contre lui après un épisode violent survenu il y a quelques mois à son domicile de Boadilla del Monte. En effet, le 9 décembre 2021, l’épouse du footballeur franco-camerounais Mbia, ancien joueur de Séville et de Fuenlabrada, a comparu devant la police municipale de Boadilla del Monte pour dénoncer l’épisode présumé de violences conjugales subies aux premières heures la veille.

Les événements, rapportés par le journal espagnol « El Confidential » ce 17 juillet, ont eu lieu dans la maison que les deux partageaient dans la ville de Madrid. Selon le rapport de police, et après une vive dispute, il lui a crié dessus en lui disant qu’elle devait quitter la maison. Il s’est alors mis à jeter les vêtements et affaires de sa femme hors des placards. Cette dernière a répondu qu’elle quitterait la maison, mais qu’elle le ferait en emmenant avec elle ses enfants de 11 et 9 ans selon le récit contenu dans le document rédigé par les agents de police.

À ce moment, toujours selon madame Mbia, le footballeur l’a attrapée par le cou et lui a tordu le bras droit. Plus tard, il l’a traînée dans la chambre commune, l’a jetée sur le lit et menacée de la tuer. « Soit tu pars d’ici, soit je te tue. Tu vas partir oui ou oui. Tu verras. Je vais faire quelque chose que je vais regretter, peut-être que j’irai en prison », lui a dit son mari, selon ce que la femme a déclaré aux agents. La jeune dame a avoué avoir eu peur pour sa vie, elle a pris les menaces et les actes de son mari au sérieux. Une déclaration qui plombe encore plus l’ancien de l’équipe des Lions Indomptables, quand on sait comment en Europe on fait plus attention à la mère et aux enfants.

Ainsi Mbia pourrait être privé de liberté, et la procédure de divorce entamée par son épouse, verrait l’ancien capitaine perdre tous ses biens en Espagne.

 

Marie Claude


Commentaire