• Retro: Ces stars qui nous ont quittés en 2020

    Auteur : Marie Claude | 5 janvier 2021 | 674 vues

La planète people a été fortement touchée en 2020. De nombreux artistes sont décédés. Maladies diverses, ou même coronavirus. On fait le tour pour cette rétro spéciale 2020. RIP encore à nos stars…

1. Ntoumba Minka

Le célèbre bassiste camerounais qui a de nombreux titres à succès s’en est allé. Le 17 février 2020, un cancer de la prostate a eu raison de lui. Avec ses titres comme « l’homme est mauvais », « sexy makero » ou encore « tapsé », l’artiste toujours calme laisse un grand vide auprès de ses fans qui ont bien dansé ses sons il y a une dizaine d’année.

2. Manu Dibango

L’un des meilleurs et plus grands saxophonistes de sa génération nous a quitté le 24 mars 2020. Le coronavirus nous l’a enlevé bien brutalement à 86 ans. Pourtant il semble qu’il a été malade un bon moment et se rétablissait même déjà. Malheureusement la rechute a été définitive. Ce qu’on peut retenir de lui remplirait surement de nombreux livres. Mais son héritage artistique reste immense et immortel. Des centaines de chansons qui s’étalent entre 1969 et 2013. Et son titre à succès « Soul Makossa » sorti en 1998 qui a fait de lui une légende. Toujours souriant, il est parti avec encore de nombreux projets en cours, le saxophone entre le bout des lèvres.

3. Challenge Hebdo

C’est sur que les camerounais ont presque tous dansé sur cette fameuse chanson: « Si ta nga te barre le way ». Les Lions indomptables ont fait monter la popularité de cette chanson en l’écoutant constamment lors de leur apparition publique pour la CAN 2017. Mais l’un des membres du groupe qui nous a offert cette chanson s’en est allé ce 4 juin 2020. Il était d’ailleurs le leader du groupe Ndongo Show. Challenge Hebdo repose désormais au cimetière de Deido à Douala.

4. Claude Ndam

A juste 65 ans, le chanteur Claude Ndam s’éteint après un troisième AVC le 13 juin 2020. Du haut de ses 35 ans de carrière, il a traversé les générations et s’adaptait bien aux nouveaux styles sans perdre son style traditionnel. On l’a bien vu à l’oeuvre dans son featuring avec Stanley Enow « Love song ». Il laisse un grand vide dans la famille de la musique folklorique. Son titre « U nguo ya » reste gravé dans nos mémoires.

5. Mama Nguéa

Le film du départ de Mama Nguéa reste bien vivant dans la mémoire des camers. On l’a vu souffrir, ses jambes amputées, ses appels au secours sur Internet. Mama Nguéa a partagé son dernier combat contre le diabète avec tous ses fans. Lorsqu’elle s’éteint le 14 juin 2020, on avait déjà l’impression qu’elle allait bien pourtant. Elle allait dans des cabarets chanter avec ses béquilles. Mais non, elle n’aura pas vu le soleil de décembre 2020.

6. Creuvezon International

Le comédien Creuvezon a quitté cette terre le 16 septembre 2020. Sans crier garde, assez brusquement. C’est aussi de cette façon qu’il a été enterré dans la stricte intimité familiale quelques jours plus tard. Sa troupe de comédies n’a pas manqué de lui faire un dernier hommage. Sa série « scène de vie » ne sera plus jamais pareil.

La planète people a été touchée comme jamais cette année. Chaque artiste parti est un vide artistique pour tout le pays. Faisons juste vivre leurs oeuvres mes people.

Marie Claude


Commentaire