• Réseaux Sociaux: Quand les syndicats prennent le pouvoir

    Auteur : Marie Claude | 15 décembre 2020 | 819 vues

C’est devenu un véritable phénomène sur la toile. Un vrai combat entre le syndicat des hommes et celui des femmes. Le débat est ouvert et drôle.

Vraiment ne mettez pas les organes comme on dit au 237! Ne vous attachez pas à tout ce qui se passe sur Facebook et Twitter là. L’affaire des syndicats là est grave déjà. En cette période des fêtes de fin d’année le mouvement appeler syndicat s’est beaucoup développé. Il consiste pour chaque syndicat a fixer les conditions qu’ils souhaitent pour une relation. Ainsi les hommes exigent que l’argent à remettre à leur copine pour le transport n’excède pas 2.000 Francs. De l’autre côté les femmes sont prêtes à gréver pour avoir plus. Le mot d’ordre est d’ailleurs de ne pas laisser passer une quelconque somme d’argent aperçu dans le porte feuille ou le vêtement d’un homme.

Tout est parti de l’artiste ivoirien Suspect 95. Dans plusieurs de ses chansons, il critique le comportement des filles matérialistes. Du coup, il a décidé de créer un syndicat pour éviter aux gars de se faire arnaquer par les femmes. En fixant ainsi le transport à 2.000 Francs, les hommes vont moins dépenser sur les femmes jugées matérialistes.

Toutes les armes sont bonnes pour attaquer l’autre syndicat. « Les filles, mon gars ne m’a donné que 1.000 Frs de transport au lieu de 2.000. Je fais comment de lui? » peut-on lire dans un forum. « Les gars restons concentrés! Le taxi c’est 2.000 et pas plus. Evitons les relations longue distance comme Etoudi-Ahala« .

Il y a aussi des développements plus philosophique sur l’affaire: « Ceux qui parlent de Syndicat sont ceux qui vivent des relation d’un soir. Un homme qui connait la valeur de sa femme et ont des projets n’est pas dedans« .

Les débats sont grave et c’est sur toute les pages. Mêmes les stars camerounaises et même étrangères en parlent. A l’exemple du roi Sergeo Polo qui annonce: « Une chanson en cours de téléchargement pour le syndicat« . Les entreprise comme depuis un moment surfent aussi sur ce buzz. Une star-up a créer ainsi un visuel avec pour message: « C’est le chômage qui fait que bae te demande le transport… Confies-nous son CV pour une rédaction pro au prix du syndicat: 2.000« .

On voit alors que les camers sont très créatifs massah. Il y a aussi des personnes qui viennent trouver ça puéril. Ils parlent alors des conditions de la femme dans la société, du respect envers elles. D’autres encore relèvent le fait que les relations amoureuses ne sont plus que liée au matériel. Certains hommes estiment aussi que le problème est réel dans la société. Les femmes utilisent désormais ce prétexte d’argent de transport pour arnaquer les hommes avec des sommes fortes. Quand le syndicat d’en face se plaint du fait que les hommes ne prennent pas assez soin de leurs femmes et donc c’est elles ont ce moyen pour avoir un peu d’attention… etc.

En tout cas, chacun à son opinion et en attendant le syndicat fait le buzz.

Marie Claude

Tags :



Commentaire