• Nécrologie: Le coronavirus emporte la légende de la musique Manu Dibango

    Auteur : Marie Claude | 24 mars 2020 | 179 vues

Le saxophoniste s’est éteint ce 24 mars en France, à l’âge de 86 ans. Le corona virus aura eu raison de lui.

Le coronavirus vient de frapper fort la culture camerounaise. Elle nous a emporté une légende, Manu Dibango. Emmanuel N’Djoké Dibango dit Manu Dibango, surnommé Papagroove ou Papa Manu n’est plus. Ce 24 mars, il a rendu l’âme en France.

Manu Dibango c’est 8 décennies sur terre dont 6 consacrées à la musique. Il est et reste une des personnalités les plus marquantes de ces 50 dernières années. Père de la world musique, premier disque d’or d’un artiste africain aux Etats-Unis avec « Soul Makossa » qui n’en finit plus d’être samplé.

Comment oublier toutes ses années de règne musical, une discographie et des oeuvres aussi grandes et nombreuses. Son amour pour le saxophone débute dans les années 50, alors qu’il est étudiant en France. Il fait des concerts en Europe et se construit vite un nom. C’est l’influence du Congo qui l’aide à avoir ce style unique.

En 1972, son album Soul Makossa l’aide a conquérir l’Amérique. Puis en 1992, l’album Wakafrika où il réunit les plus grands noms de la musique africaine de cette époque fait un carton. Youssou N’dour, Salif Keita, Angélique Kidjo et  Papa Wemba sont de la partie.

Et en 2009, on n’oublie pas l’épisode qui l’amène au tribunal face à Sony BMG, Warner et Emi. Il attaque ces maisons de disque qui ont usurpé les sonorités de son titre Soul Makossa. Michael Jackson et Rihanna en ont fait leur chanson. La procédure se solde par un arrangement financier.

Intemporel, le vieux Manu garde son saxophone mais traverse les générations. On voit ses oeuvres dans des films comme Kirikou, il collabore avec la jeune génération: Fally Ipupa, Tayc, Werrason et bien d’autres.

Chose très marquante, il a vécu la plupart du temps en France mais n’a jamais changé sa nationalité camerounaise. Père de 04 enfants (02 filles, 02 garçons) son empire s’élève a plusieurs milliards de FCFA.

On retiendra de lui les plus belles choses. Toujours souriant, et affable, il a fait danser l’Afrique, il a fait danser le monde. Repose en paix l’artiste.

Marie Claude


Commentaire