• Nathalie Koah / Coco Emilia : Amitié brisée

    Auteur : Marie Claude | 6 octobre 2022 | 2 739 vues

Un gros clash a éclaté sur la toile entre NK et Coco. A partir d’un message de Nathalie, Emilia s’est sentie concernée et clashe la nationale.

Rien ne va plus entre Coco et Nathalie, ceci juste à cause des réseaux sociaux. Dans un post sur snapchat, Nathalie a parlé de l’amitié en général, disant que dans ses amitiés on la voit toujours comme la méchante, la jalouse, et qu’elle accepte même ça. Coco est montée au créneau, se sentant concernée, pour dire que Nathalie aime trop jouer la victime, celle qui est mal comprise, etc.

Cette dernière sortie semblait alors être une surprise pour NK qui avoue ne pas parler de Coco dans son post : « Je ne parlais pas de toi ma sista, et si je voulais m’adresser à toi tu sais bien que je serais venue te parler personnellement. ». Mais aucune excuse n’est bonne pour Coco qui connait bien s’enflammer dans ses posts. Elle a donc maintenu sa version, et a continué à enfoncer le clou: « Tu auras ce que tu cherches, en deux mots tu es finie. Bref même quand on n’a pas honte, il faut avoir peur de Dieu. Tu sais de quoi je suis capable, je suis l’ouragan je terrasse tout. Mais restes sur tes gardes parce que ma sista, ma puce, je suis plus vicieuse que toi. Tu vas supporter ce que tu as commencé là. Tu vas supporter ce que tu as commencé-là. Tu fais les statuts à qui et à quel âge. En tout cas je t’ai prévenu. Oui tu es méchante comme je l’ai dit dans mon message, aigrie, vilaine, manipulatrice, stupide. Ta conscience est entrain de te tourmenter. » a-t-elle écrit.

On peut dire que l’amitié entre les deux copines est fragile en ce moment. Longtemps confrontées et opposées par les internautes, elles avaient réussi à enterrer la hache de guerre il y a moins d’un an, lors du tournage de leur téléréalité en Côte d’Ivoire. Si elles prennent par contre le temps de se parler face à  face, de s’expliquer, elles pourront peut-être tout arranger. Pour l’instant c’est retour à la case départ.

 

Marie Claude


Commentaire