• Musique:Petit Pays accuse les africains des décès de Manu Dibango et Pape Diouf

    Auteur : Marie Claude | 28 juillet 2020 | 250 vues

Le chanteur de Makossa vient de livrer son titre hommage à Manu Dibango et Pape Diouf. Ces deux légendes africaines décédées cette année de suite de Coronavirus.

C’est un bon makossa bien dosé que Petit Pays a servit encore une fois. La chanson est profonde, et on dirait presque qu’il pleure dedans. Tellement on ressent sa douleur de la perte des baobabs africains qui nous ont quitté cette année. L’artiste saxophoniste international Manu Dibango, décédé le 24 mars du Coronavirus, et suivit quelques semaines après de Pape Diouf, un monument Sénégalais dans le domaine du sport.

Dans les paroles de la chanson en Douala, on a des phrases en Français qui font mal hein: « Si tu étais ministre dans ton pays, tu ne serais peut-être pas mort de cette manière à cause de nos lâchetés » dit Effata à l’endroit de Papa groove. « Nous sommes tous coupables » ajoute Rabba Rabbi dans sa chanson.

En fait il a juste mal de la façon dont les deux personnalités sont parties. Et de cette façon qu’on a parfois en Afrique de ne pas donner à César ce qui lui appartient. Garsss ça fait mal mes people. RIP encore à nos légendes. Mais le son est doux, faut écouter seulement.

Marie Claude


Commentaire