• Les mères des enfants de DJ Arafat en guerre contre Universal Music Africa

    Auteur : Marie Claude | 1 décembre 2020 | 379 vues

Les mères des différents enfants du chanteur disparu DJ Arafat viennent de se réunir. Elles s’insurgent contre le comportement de Universal Music Africa qui ne verse pas les droits à ces enfants.

Plus d’un an après le décès du thermistocle DJ Arafat, les problèmes ne veulent pas finir. Son entourage sort une nouvelle gamme tout le temps. Cette fois c’est un problème qui fait mal au coeur qui vient de sortir. On sait que Arafat avait 04 enfants. Rafna avec Carmen Sama, Ezekiel et Mael avec Aisha Ballo et sa première et grande fille qu’il a eu avec Aurelia Dominique Atta Odje. Après son décès sa maison de production Universal Music Africa devait reverser les droits d’auteurs de l’artiste à titre posthume aux héritiers de celui-ci. En d’autres termes, tout ce qui a été produit après le décès d’Arafat (chanson, t-shirt, etc) les do revenaient à ses enfants.

Ces derniers sont encore mineurs donc les droits doivent être reversés aux mères qui vont gérer ça pour leurs enfants. Mais il semble que la maison de disque a floué les mères des enfants. Elle viennent de se rassembler en un collectif pour se plaindre d’Universal Music: « Cette entreprise n’a jamais porté la moindre considération ni attention aux enfants et héritiers de DJ Arafat, préférant, en pratique, nier leur existence. » peut-on lire dans le communiqué collectif qu’elles viennent de produire.

Ainsi Universal ne reverse rien aux mounas du beirus Sama. Les maters se battent seules depuis comme elles peuvent. « La multinationale fait ce qu’elle veut avec le patrimoine artistique et l’image de feu DJ Arafat, reste opaque sur les relations contractuelles entretenues jusqu’à son décès par le défunt artiste, met ses héritiers à l’écart de toutes décisions, sort des titres posthumes (« Kong », « Péter les plombs ») sans même que les héritiers en soient informés, va jusqu’à utiliser la chanson « Péter les plombs » en supprimant les voix de DJ Arafat pour les remplacer par celle d’un artiste (Ténor) avec lequel il n’a pas collaboré sur ce titre.« ont-elles ajouté. C’est grave mes people, Même notre Tenor national est salit dans l’affaire.

Les mères des enfants de DJ Arafat veulent juste que Universal respecte la loi et aussi les enfants de ce dernier. Arafat a toujours montré qu’il était un bon père et donc on s’attend à ce que les enfants ne souffrent de rien au vue du gros travail que leur paternel à abattu. Pour l »heure, on attend la réponse de la maison de production. Affaire à suivre.

Marie Claude


Commentaire