• Les internautes choqués face au traitement d’Ernest Obama par Vision 4

    Auteur : Marie Claude | 18 juin 2020 | 279 vues

L’ancien directeur général de la chaîne de télévision a été désavoué par sa chaine. Depuis ce matin où il doit répondre de ses actes devant la loi, tout à basculé.

Dans un reportage de plus de 02 minutes le nom d’Obama souffrait seulement. Sa propre maison a fini avec lui. Un reportage qui a chargé le journaliste face au monde entier. « les motifs sont assez graves: abus de confiance, haute trahison entre autres » explique-t-on dans le reportage. En plus on a bien filmé son arrestation qui a eu lieu ce matin dans les locaux de la télévision. C’était chaud.

Le reportage explique que l’ex journaliste de Vision4 a essayé de faire des coups bas pour la chute du PDG du groupe l’anecdote. Amougou Belinga lui aurait donc donné sa confiance mais Obama a tenté de le nuire et le trahir.

Mais vraiment les gars ne l’ont pas excusé. Après tout le temps qu’il a passé là-bas, ils l’ont jeter en pâtures. La toile a porter l’affaire et beaucoup trop de personnes se sont senti offusquées. « Regarde comment JJZ est gêné de parler d’une telle chose 😒 le mec n’a pas le choix il fait son boulot… Même s’il y’a eu quoi on ne devrait pas traiter Ernest de la sorte c’est une humiliation 😢 » écrit un internaute.

« Non mais dites-moi que c’est une blague…!!! Tes propres collègues font un reportage de plus de 2 minutes dans le journal le plus regardé de la chaîne pour montrer comment tu es arrêté et conduit au SED ? C’est toujours du journalisme ça ou bien ? C’est quand-même votre ancien directeur non ? Non mais je rêve ou quoi ???
Quelle descente aux enfers…!!! » écrit un autre. C’est vraiment le choc de voir comment une boite parle de son ex-DG ainsi.

Il y a bien ceux qui pensent qu’il mérite ce qui lui arrive. Que lui même là n’est pas facile. Dans ses interventions à la télé il n’a pas toujours été tendre. Bref il récolte actuellement ce qu’il a semé.

En début d’après midi, le journaliste a été relâché, mais l’enquête va se poursuivre.

Marie Claude


Commentaire