• Le Katios porte plainte à Fally Ipupa pour non-respect de contrat

    Auteur : Marie Claude | 20 janvier 2022 | 16 940 vues

L’artiste congolais Fally Ipupa a quitté le Cameroun en catimini jeudi dernier. Il semble qu’il a été entendu à la PJ de Yaoundé après une plainte du promoteur du Katios Night Club.

Honoré Nguetsa n’est pas très content de Fally en ce moment. Le boss du Katios avait prévu deux concerts exceptionnels le 08 et le 09 janvier avec Fally Ipupa, au palais des sports et au Katios. Mais le programme n’a pas été respecté. En effet, dans la matinée du 08 janvier, Fally ne s’est pas présenté à la conférence de presse prévue pour l’occasion. Alors que les médias, la presse people étaient déjà en poste, l’artiste faisait ses répétitions au stade d’Olembé. C’est d’ailleurs via les réseaux sociaux que l’équipe qui organise ses prestations au Cameroun apprend que Fally sera sur la scène de l’ouverture de la CAN.

Le second couac de l’affaire vient des tickets d’accès au concert de l’artiste. Ceux-ci ont été imprimés en France et devaient être acheminés au Cameroun quelques semaines avant l’évènement. Mais personne n’a vu les tickets dans l’équipe du Katios du coup ça ne rassure pas la clientèle de ne pas avoir de tickets pour le show annoncé. Les fans sont sceptiques et il n’y a pas tant d’engouement. Madina Djobongue, le manager de Fally Ipupa au Cameroun, rassure l’équipe du Katios qu’il va écouler les tickets avant le spectacle, mais aucune nouvelle. Devant la police judiciaire, il explique avoir remis 500 tickets aux membres de la FECAFOOT.

Troisième problème encore, les artistes camerounais devant faire la première partie du concert au palais des sports ont dénoncé les pratiques de l’équipe de Fally Ipupa, donc de Madina. Il leur a été demandé d’acheter 10 tickets pour que leurs artistes montent sur scène, soit de débourser 100.000 Francs. Mais au final, les artistes de la première partie ont été mis de côté.

Fally Ipupa se pointe tout de même le samedi soir 08 janvier au palais des sports et réalise sa prestation. Le 09 janvier, on le retrouve au stade où il est la seule superstar à chanter devant notre président. Il se concentre ensuite sur le match d’ouverture aux côtés de Samuel Eto’o. Mais dans la nuit, il ne sera pas au Katios pour sa prestation comme convenu.

Une situation embarrassante pour le Katios qui a mis tout en œuvre pour ce double rendez-vous. Ce qui va donc pousser Honoré Nguetsa à porter plainte contre Fally Ipupa. Le 24 Karat de la RDC doit impérativement se présenter devant la police judiciaire à Yaoundé pour s’expliquer. Après cette manœuvre, il s’envole rapidement vers la France laissant ses musiciens et danseuses au Cameroun, et son manager en détention pour des compléments d’enquête. Ses musiciens abandonnés, regagnent quelques jours plus tard le Congo Kinshasa.

Les internautes qui ont appris la nouvelle sont étonnés car pendant plusieurs jours, les images de Fally qui s’enjaillait au Cameroun ont circulé sur la toile. Il aurait même fait quelques show privés mais rien au Katios. Affaire à suivre.

Marie Claude

Tags :



Commentaire