• Kareyce Fotso: « les cerveaux de la jeunesse de chez nous sont en berne »

    Auteur : Marie Claude | 13 juillet 2022 | 570 vues

La chanteuse Kareyce Fotso a produit un long texte sur la toile pour dénoncer les mentalités actuelles. Elle se tourne vers la jeunesse africaine en pleine décadence sur plusieurs plans.

« Cette journée une fois de plus j’ai beaucoup réfléchie sur la situation de l’Afrique .une chose a attiré mon attention. J’ai l’impression que nous nous sommes laissés prendre dans un piège . Nous avons brûlé les étapes c’est pourquoi nous sommes perdus. Les autres peuples ont commencé par le développent l’éducation, la culture, le social, la politique, les sciences, la technologie ensuite ils ont introduit le divertissement. Par contre l’Afrique au lieu de penser son éducation en fonction de ses besoins pour son développement essaie une copie pâle de l’éducation à l’occidentale premier échec.
Sur le plan culturel c’est la catastrophe. La première image à laquelle on veut que nos petites filles s’identifient c’est une poupée Blanche aux cheveux lisses. C est par là que nos petites filles commencent à développer un complexe et rejeter leur identité parce que si maman m’a offert une poupée Blanche ça veut dire que c’est l’idéal
nos familles se disent aujourd’hui évoluées et modernes parce qu ils ne parlent que le Français et Ou l’anglais à leurs enfants au détriment de nos langues. Cela fait appel au rejet du pays. La langue est le cordon qui nous relie à la terre. Lorsqu’ il est coupé on a aucune attache d’où la mort de l‘amour pour notre patrie.
Les enfants de ce pays aiment de moins en moins la Nation et cela a une répercussion direct sur l’amour entre nous .on ne peut pas aimer le Cameroun sans aimer les Camerounais.
Comme le monde entier a compris que l’Afrique est un peuple de jouisseur la Chine a alors créé le réseau social d´abrutissement par excellence TIK TOK ( TOK TOK comme pour dire aliéné même le choix du nom est évocateur). Ainsi nous pouvons passer nos journées dessus pendant que le monde avance.
On dit que la jeunesse est le fer de lance d’une nation. Pour cela il faut que ce soit une jeunesse pensante . Mais la notre passe la journée sur les réseaux sociaux. On a touché le fond au point où quand une publication pousse un peu à la réflexion on zappe. Tu vas entendre dire ( qui va lire tout ça ? Pardon fait le voice , ça paraît drôle mais c’est interpellateur et alarmant) LES CERVEAUX DE LA JEUNESSE DE CHEZ NOUS SONT EN BERNES. Désormais tout est dans le popotin , honneur à celui qui le secoue au mieux.« .

Marie Claude


Commentaire