• Gabon : Une lycéenne fait assassiner son petit ami à 54 coups de couteau

    Auteur : Samira Njoya | 23 avril 2019 | 1 294 vues

Le corps sans vie du jeune homme a été retrouvé à son domicile. Lilian Ndong Allogho a été poignardé à 54 coups de couteau.

C’est une affaire des plus macabres au Gabon. Leona Cyrielle Moussavou Bissielou, une jeune fille de 20 ans en classe de 1ère dans un lycée privé de la capitale gabonaise a, devant les éléments de la Police judiciaire (PJ), avoué avoir organisé le meurtre de son concubin Lilian Antoine Ndong Allogho, le 20 mars dernier. Celui-ci a rendu l’âme après 54 coups de couteau assenés par Etiphreme Bissielou alias «Zlatan», grand frère de Leona, âgé de 22ans, et leur ami Roly Matoutou, âgé de 20 ans.

Selon la présumée commanditaire, ce crime odieux serait parti de banales photos envoyées sur Facebook par la concubine de la victime pour frimer. « Tout a commencé au mois d’octobre 2018. Alors que Lilian venait de toucher sur ses affaires, une somme de deux millions de francs, je me suis amusée dans la chambre à me filmer avec cet argent », explique Leona Cyrielle.
Son grand frère Zlatan, un repris de justice connu pour ses nombreux exploits allant des braquages aux coups et blessures, lui demande la provenance de cet argent. Après une palpitante explication, Zlatan lui propose de monter un coup pour braquer Lilian, avec l’aide de Roly Matoutou et Vasseur Ngoye Missono (23 ans), un autre de leurs amis. À l’issue  du braquage, susurre Zlatan, ils se partageraient l’argent. «J’ai tout de suite accepté le deal et monté le coup», avoue Leona.
L’agression se déroule bien et le butin est partagé sauf que plusieurs mois plus tard, la victime découvre que c’est sa petite amie qui a organisé le braquage. Lilian décide de mettre alors  un terme à cette relation. Se sentant menacée, Leona se remet à Zlatan et Roly pour tuer Lilian. Face à cette démarche démoniaque, les deux compères ne s’y opposent pas.
Le jour du crime, les assassins se cachent dans la chambre de la victime  jusqu’à son retour. « Pendant qu’ils le poignardaient dans la chambre, moi j’étais au salon. Je ne venais que pour leur apporter un nouveau couteau lorsqu’un se cassait ou se pliait. Mon petit ami a été poignardé avec les 5 couteaux sur tout le corps, avant de mourir », a révélé avec froideur la criminelle de petite-amie.
Plus de deux semaines d’enquête et après avoir assisté aux obsèques de Lilian, Leona et ses trois complices ont été écroués à la prison centrale de Libreville.

Samira Njoya

Tags : ,



Commentaire