• Festival MASA: Comment vivent les artistes camerounais bloqués en Côte d’Ivoire

    Auteur : Marie Claude | 27 mars 2020 | 432 vues

Plusieurs artistes camerounais sont actuellement bloqués en Côte d’Ivoire. Il se sont rendus au festival Masa 2020 qui se tenait à Abidjan. Ils n’ont pas pu revenir avant la fermeture des frontières.

L’affaire de corona virus ci à tous genre d’événement. Voici de braves compatriotes qui représentent la culture du 237 qui ne peuvent pas revenir au pays. En effet, ils se sont rendus au festival Masa, entendez par là Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan. Du 07 au 14 mars, entre prestation, concert et échanges, le festival a rythmé Abidjan.

Après le 14 mars, les artistes devaient commencer a rentrer dans leur pays respectifs. Mais le covid-19 n’a pas facilité les choses. Au point où certains de nos artistes sont resté la-bas quand le kamer a fermé ses frontières le 17 mars.

Sur Facebook, l’alerte est donnée. Plusieurs acteurs culturels relaient l’information pour faire rentrer les artistes. On dit alors que les gars sont en danger dans leur exil. Que ça ne vas pas, ça ne donne pas sur eux.

Nous alors on a recherché les pages Facebook des artistes concernés pour voir ce qu’ils disent. On a retrouvé les profils des artistes Didier Toko, Tony Mefe alias Scène d’Ebène et la journaliste Carole Leuwe.

Le 19 mars, Carole Leuwe publie sur sa page: « Je suis très touchée par vos marques d’attentions à mon endroit. Nous croisons les doigts pour un retour imminent après l’ouverture des frontières« . Ensuite le 21 mars elle repost surla situation en Côte d’Ivoire. Elle venait d’apprendre que ce pays de l’Afrique de l’Ouest devait fermer toutes ses frontières dès le lendemain. Donc depuis le 22 mars la Côte d’Ivoire est totalement en quarantaine.

Scène d’Ebène arrive quand même a montrer son quotidien: « Des fou-rires offert par Mr Zie Coulibaly avant un somptueux repas bien arrosé…« ,a-t-il publié le 21 mars dernier.

Il a aussi dit : « Vous pouvez poursuivre vos activités en tout confinement, notre Nounou Armène s’occupe très bien de nous. Le temps du grand Timonier n’étant jamais celui du peuple, nous attendons ses très hautes instructions… » explique t-il.

Ils ne sont donc pas à la rue comme on le dit partout sur le net. Certes ils souhaitent revenir ce qui est normal, mais ils tiennent bon. Ceci grâce aux différents artistes africains et connaissances qu’ils ont là-bas. Ils arrivent a tenir au quotidien.

L'autre visage du Corona virus…Des fou-rires offert par Mr Zie Coulibaly avant un somptueux repas bien arrosé…Très…

Publiée par Scène D'Ebène sur Samedi 21 mars 2020

Mais le fait qu’on ne sache pas combien de temps va mettre la quarantaine est quand même un problème. Pourvu donc que tout se passe bien pour eux jusqu’à leur retour.

Marie Claude

Tags : ,



Commentaire