• Carimo: « c’est donc vrai que ce pays tue les jeunes? »

    Auteur : Marie Claude | 1 septembre 2022 | 650 vues

L’entrepreneure Carine Mongoué est touchée par une saisie de ses produits cosmétiques par le Ministère de la Santé. Voici sa réaction.

Dégoutée, interloquée, dépassée, toutes les émotions pourraient en ce moment traverser l’esprit de Carimo. Elle vient de subir un coup dur après la saisie de ses produits cosmétiques par les agents des ministères de la santé et du commerce. Après l’interdiction du ministre de produits à base d’hydroquinone et autres actifs éclaircissants, sa boutique située au quartier bastos, a servi d’exemple pour l’opération coup de poing visant à assainir le pays des produits cosmétiques éclaircissants.

Alors que Carine Mongoué revient tout juste de ses vacances en Europe, elle découvre sa boutique mise à sac: « C’est donc vrai que ce pays tue les jeunes? Nous allons tous mourir en méditerranée sur la route de l’Europe? Des cosmétiques sans hydroquinone, sans cortisone, sans mercure et certifiés par l’ANOR saisis et vilipendés sans donner aucune explication. C’est à croire qu’il vaut mieux créer des entreprises à l’étranger que chez nous » a-t-elle écrit sur ses pages. Selon elle, l’acte n’est pas justifié. Et elle ajoute d’ailleurs être dans les normes de fabrication.

Le mauvais vent qui souffle chez Carimo ne semble pas prêt de s’arrêter. Elle dénonce également l’existence de plusieurs marques étrangères « entre temps, les produits importés se vendent tranquillement. Fermer les entreprises locales en faveur de l’importation » a-t-elle ajouté comme constat. Reste à savoir si Carimo poursuivra scon commerce comme avant.

Marie Claude

Tags :



Commentaire