• Can total energies 2021: 05 faits marquants de la cérémonie d’ouverture

    Auteur : Marie Claude | 10 janvier 2022 | 1 239 vues

La cérémonie d’ouverture de la CAN a enfin eu lieu au stade d’Olembé de Yaoundé ce 09 janvier. Tout le monde a pu voir la cérémonie mais derrière la camera, on peut noter 05 faits marquants à la sauce camer.

Chantal Biya sans protocole

Notre première dame est d’abord très joviale. La mère sait mettre son grain de sel dans nos cérémonies officielles. Et avec la grande fête de cette CAN, elle ne pouvait pas manquer de nous faire sourire. Alors que le président de la République rejoint sa voiture toit ouvrant pour la revue des troupes et le tour du stade, la mère décide qu’elle sera aussi debout et sort la tête a un moment où on ne s’attendait pas. Et la voilà aux côtés de son mari, concentré pour la revue des troupes militaires, elle de son côté agite le bras vers le public pour les saluer. Un moment qui a fait rigoler plus d’un et étonné d’autres. En effet, le moment était assez délicat, relevant du protocole d’Etat. Est ce qu’elle gère ça? Le show d’abord.

Samuel Eto’o loin des radars

Le ngambé a déjà été « surlivé » avec son accession à la tête de la Fécafoot. Pour les camerounais c’était la Can de papa Eto’o. On attendait voir le grand 9 sur toutes les caméras. Mais étrangement, rien! Pas une seule image durant la cérémonie et le match d’ouverture. Même dans le programme officiel, il n’était pas mentionné l’arrivée du président de la Fécafoot. Le public s’est demandé pourquoi on ne voyait pas la star. C’est à travers les réseaux sociaux qu’on a pu voir dans la soirée quelques images du joueur. Tout d’abord devant l’hôtel des Lions Indomptables le matin, Samuel Eto’o est allé les chercher et c’est en cortège que le bus des Lions et la voiture de Samuel sont arrivés au stade. Puis, dans la loge privée de Total, aux côtés de Fally Ipupa et de Stanley Enow, Eto’o suivait religieusement la rencontre. Il était certes effacé, mais bien présent.

Le lion virtuel de la gloire

Être au stade donne vraiment de l’émotion mais pour ceux qui ont vu la cérémonie à travers leur écran, ils n’ont pas manqué l’image du Lion virtuel. Eh oui, un lion grandeur nature a été incrusté virtuellement lors de la cérémonie d’ouverture, il arpentait le stade majestueusement. Une beauté à l’image qui a ravie le coeur du public. L’image a été capturé et repartagée à travers les réseaux sociaux. L’auteur de cet hologramme se nomme Thibault Baras, directeur général de la société belge Dreamwall. Ce 10 janvier, il a été reçu à l »Institut de formation et de conservation du patrimoine audiovisuel (IFPCA) de la CRTV, pour échanger avec les apprenants sur la réalité augmentée.

Les feux d’artifices

Le bonheur du public au stade c’était aussi les feux d’artifices. Au début et à la fin du match d’ouverture, la beauté des lumières et du vert-rouge-jaune ont frappé nos frères et soeurs. Les vidéos de ces feux d’artifices ont aussi fait le tour de la toile. Des lumières dans le ciel comme un sceau marquant bel et bien le début de la compétition tant attendue au 237.

Le show sans stars camerounaises

Fait marquant mais assez triste, la cérémonie d’ouverture n’avait pas de stars reconnues du 237. Bien-sur on a eu droit à de la danse, à l’hymne de la CAN, mais où était passé nos stars? De Grâce Decca à Georges Seba, en passant par Tenor ou Happy d’Efoulan, vraiment personnes n’a été contacté par le comité d’organisation pour une prestation à cette ouverture. Fally Ipupa est monté sur scène et a mis le public en transe avec ses coups de rein mais un goût d’inachevé s’est fait ressentir. Pour une si grande fête, la cérémonie d’ouverture a finalement été moins festive que prévue.

Marie Claude


Commentaire